Le pari fou de Joël

Sauver son dialecte


De l’engagement, c’est peu dire: de l’abnégation, de la douce folie!


Joël Rilliot, médecin généraliste à Cortaillod (NE), donne une bonne partie de son temps au patois neuchâtelois et à sa survie, un dialecte aujourd’hui disparu.

«C’est ma langue de cœur que je vis comme un engagement»

Il le parle en famille, passe des heures sur les textes, les confrontant, les sourçant, dans le but d’établir un glossaire de la langue passée. «On m’a dit que mon engagement était patrimonial, mais cela va plus loin : après le français, c’est ma deuxième langue, et je la parle avec des gens qui me sont proches. Mes enfants et mes amis patoisants. Ma compagne le comprend et mes filles le parlent avec moi, plus rarement mon fils.


C’est ma langue de cœur que je vis et partage comme telle, un vrai engagement pour moi». Il travaille ainsi à la maison, en plus de son job de médecin, principalement le soir, en automne et en hiver. Les autres saisons, le jardin et ses fruits prennent le dessus.

Découvrez
le Making of du spot tv

et plongez dans les coulisses du tournage!

Découvrez tous les avantages inclus

Jusqu'à 4 mois offerts, avec une économie de Fr. 20.-

Abonnez-vous aujourd'hui

et bénéficiez de nos offres spéciales

NB: Les champs marqués d'un * sont nécessaires

Aujourd'hui, le magazine générations est fier d'échanger avec 112'000 lecteurs partout en Suisse romande.

Société Coopérative Générations

Rue des Fontenailles 16

1007 Lausanne

021 321 14 21

Suivez générations sur:

contact

Qui sommes-nous